Donnez votre avis !

Cliquez sur le titre de cet article pour rajouter vos commentaires en bas de la page.

Les illustrations de Sara



Diplômée en Design graphique, Sara Diquelou est une jeune graphiste bordelaise. Durant ses études, elle a créé un personnage féminin qu'elle illustre autour de différents univers en fonction de ses inspirations. J'ai rencontré Sara pour en savoir plus !


Peux-tu m'expliquer comment est né ton personnage ?

Lorsque j'étais étudiante, je m'ennuyais terriblement en cours (rires). J'ai alors commencé à dessiner sur mes cahiers et petit à petit, j'ai créé ce personnage féminin entièrement issu de mon imagination. Puis, je l'ai redessiné à de nombreuses reprises en l'adaptant à des situations diverses et variées.

Qu'est-ce qui t'a poussé à aller plus loin ?

C'est la mère de mon meilleur ami qui a insisté pour que mes illustrations deviennent de vraies œuvres d'art. Pour cela, elle ma offert ma première toile et tout le matériel nécessaire pour débuter. Tout est parti de là et je lui en suis reconnaissante !

Quelles techniques utilises-tu ?

Je dessine au stylo acrylique sur papier ou sur toile. Il m'arrive parfois de scanner le résultat et de le retravailler sur le logiciel Illustrator pour, par exemple, changer de couleur.


Ton personnage évolue dans différents décors. On a l'impression que tu racontes une histoire. Comment te vient l'inspiration à chacune de tes illustrations ?

C'est très simple. Il m'arrive de voir une écharpe rouge sur une personne et me voilà inspirée (rires) !


As-tu déjà exposé ?

Oui, à plusieurs reprises, principalement dans des restaurants, mais aussi dans des salons de créations artisanales.

Aujourd'hui, quels sont tes projets ?

J'aimerais beaucoup que mes œuvres soient exposées un jour dans une galerie d'art. En attendant, elles seront présentes à partir du 14 décembre 2013 au Pub "Le Saint Léon" à Créon (33) et au "Verde Nero" à Bordeaux en mai 2014.



Retrouvez Sara sur :



Ses boutiques en ligne : 


Stéphanie Richard, l'art de la récup'

La spécificité de Stéphanie Richard est de réaliser des objets fonctionnels et décoratifs à partir de matériaux de récupération ou naturels. Mais elle intervient également dans des ateliers artistiques de tout âge pour partager sa technique.

Stéphanie donne une seconde vie aux objets obsolètes et utilise des matériaux recyclés (boites en métal, carton...). Mais elle se sert aussi d'éléments naturels que ce soit pour le support de sa création (par exemple, le bois flotté) ou pour fabriquer sa propre peinture (colle de farine, peinture végétale...).


Elle crée ainsi :
 

- des lampes en bois flotté ou en métal ;

 - des carnets reliés avec du cuir, du carton et des papiers qu'elle décore (peinture aux épices et colle de farine, technique à la bougie, à l'éponge...) ;

- des objets en bois flotté (photophores, pots...) ;

    - des plateaux en cagette ;

    - des boites customisées façon "personnages" pour les couverts, les crayons, la cuisine ou les chambres d'enfants (par exemple des tirelires).

    Stéphanie utilise aussi sa technique pour animer des ateliers artistiques auprès de différents publics (enfants, adultes, séniors).




    "C'est un échange, une grande richesse" nous confie-t-elle. 


    Elle intervient dans des crèches, des centres sociaux, des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), des écoles...


     

    Vous pouvez également faire appel à elle pour venir chez vous. Elle vous proposera alors un atelier pour enfants, pour adultes, ou pour parent-enfant (thème à choisir ensemble) avec un minimum de 4 et un maximum de 8 participants.


    Cela fait 20 ans que Stéphanie crée des lampes, occasionnellement, pour le plaisir ou pour offrir. Mais depuis 2 ans et demi, elle a choisi une reconversion professionnelle avec la création d'objets fonctionnels et décoratifs et l'animation d'ateliers.






    Elle sera présente :
    - au marché de noël de Floirac le dimanche 1er décembre.
    - au marché de noël de Bordeaux Sud les 6,7 et 8 décembre.


    Retrouvez toute l'actualité de Stéphanie sur son blog :
    http://steph-richard-recupetnature.blogspot.fr


    Désaturation partielle

    Vous souhaitez mettre en valeur un élément sur une photographie. La désaturation partielle est la technique idéale pour réussir cet effet. Sous Photoshop, il y a bien évidemment plusieurs méthodes pour y parvenir. Peu importe celle que vois choisirez, utilisez néanmoins cette technique avec beaucoup de parcimonie afin de conserver un effet naturel. Je vous présente ci-dessous ma méthode avec la version CS3 de Photoshop.


    Tout d'abord, ouvrez votre photo sous Photoshop.





     Définissez à l'aide de l'outil plume un tracé entourant l'élément 
    que vous souhaitez conserver en couleur.



    Une fois le tracé terminé, faites un clic droit 
    et cliquez sur "Définir une sélection".





    Après avoir sélectionné l'outil "Rectangle de sélection", faites un clic droit et choisissez l'option "Intervertir". Votre sélection est alors inversée.




    En passant par Image / Réglages / Désaturation, 
    la partie sélectionnée sera désaturée.


    Si vous souhaitez accentuer cet effet, revenez à la sélection. 
    Si vous l'avez perdue, vous pouvez remonter dans l'historique. 
    Puis, il vous suffira de jouer avec les niveaux (Image / Réglages / Niveaux)



    Et voici le résultat !


    Créez vos pochoirs en plusieurs couches !

    Lors d'un précédent tutoriel, je vous ai expliqué comment transformer une photo en image monochrome sous Photoshop. Je vous propose de compliquer un peu la tâche et de réaliser votre pochoir en plusieurs couches (multi layer en anglais).

    Tout d'abord, nous allons utiliser une image que nous transfermerons en suivant le même pas à pas que dans le tutoriel "Créez vos pochoirs !".



    Cette transformation doit être réalisée 3 fois avec à chaque fois, une valeur de moins en moins élevée dans Image / Réglage / Seuil. Vous obtiendrez ainsi 3 monochromes de plus en plus simplifiée.




    Ouvrez la première image dans Photoshop, dupliquez la et appelez la "Calque 1". Copiez la 2ème image (Calque 2) puis la 3ème (Calque 3).



    Ici, vous pourrez constater que la 3ème qui est la plus simplifiée recouvre les 2 autres car elle est placée au-dessus de celles-ci. Cela s'explique par le fond de l'image qui est blanc. Nous allons donc sélectionner le fond de chaque calque avec la baguette magique et le supprimer. Les fonds deviendront ainsi transparents.


    Maintenant, en sélectionnant les 3 calques, c'est le calque 1 (monochrome le plus foncé et le plus étendu) qui recouvre les 2 autres même s'il se situe complètement en bas.

    Avant de travailler chaque calque pour obtenir 3 couleurs différentes, nous allons créer un calque blanc en dessous des 3 autres. Ainsi nous allons obtenir un fond qui nous permettra de mieux apprécier les différentes couleurs.


    Il y a plusieurs méthodes pour obtenir des couleurs différentes dans la réalisation de votre pochoir. Ici, j'ai choisi de jouer sur l'opacité de chaque calque. Pour cela, je vous propose d'activer les 3 calques et de tester les différents pourcentages d'opacité sur chacun d'entre eux. Par exemple, ici, j'ai sélectionné 60% pour le calque 1, 30% pour le calque 2 et 100% pour le calque 3.





    Et voici le résultat final !



    Une fois votre création terminée sous photoshop, il ne vous reste plus que l'impression, le découpage et la peinture (voir tutoriel "Créez vos pochoirs !"). Cependant, pensez à imprimer, à découper et à peindre chaque calque séparément. Commencez par le calque 1 et terminez avec le calque 3. Attendez le séchage complet de la peinture entre deux applications.



    Introduction aux images vectorielles

    Tutoriel proposé par David Lopes (BigStock)

    Le dessin vectoriel permet de créer des illustrations basées sur des mesures précises. Les images vectorielles contiennent des informations beaucoup plus simples que les images bitmap ou jpg, et peuvent être librement redimensionnées et modifiées. Le dessin vectoriel est moins efficace pour réaliser des images réalistes comme les photos, parce que ce type d'image ne contient généralement pas de formes et de courbes clairement définies.

    Dans ce tutoriel, vous apprendrez à utiliser et à modifier une image vectorielle. Vous changerez la couleur de formes individuelles et la couleur de plusieurs formes simultanément. Vous modifierez un tracé, qui est le concept utilisé pour définir des formes dans Illustrator.


    Nous utiliserons une image vectorielle fournie par Fixer00

    1. Cherchez votre image vectorielle.
    Pour limiter votre recherche aux seules images vectorielles, vérifiez que la case "Vecteurs" est cochée. Après avoir sélectionné votre image, téléchargez-la, après avoir cliqué sur l'option "Vecteur". Le fichier sera téléchargé au format .eps.




    2.  Ouvrez votre image vectorielle dans Illustrator.
    Pour modifier une image vectorielle, Adobe Illustrator doit être installé. Après le téléchargement, ouvrez votre image .eps dans Illustrator. Elle est alors affichée dans le plan de travail blanc du fichier.





    3. Outil Zoom.
    Pour agrandir ou réduire la vue sur votre plan de travail, utilisez le Zoom. Maintenez le bouton "Option" pour agrandir. Sur le clavier, les commandes sont Commande-plus (+) ou Commande-minus (-) sur le Mac et Alt-plus (+) et Alt–minus (-) sur le PC.

    Layers palette. Intro to working with Vectors. Bigstock


    4. Voyons maintenant la palette des couches.
    Si la palette des couches n'est pas affichée, ouvrez-la dans Fenêtre > Couches. La palette des couches vous permet de sélectionner des formes individuelles, de modifier l'ordre des formes, de choisir l'opacité, et bien d'autres actions. Si vous cliquez sur la flèche à côté d'un groupe, vous verrez les formes combinées dans ce groupe. Un groupe combine deux ou plusieurs formes, qui peuvent être sélectionnées, déplacées, redimensionnées, teintées ensemble comme si elles n'étaient qu'une seule forme. Un groupe permet donc d'organiser les objets et les formes pour les gérer plus facilement.








    5. Outil Sélection.

    L'outil "Sélection" est une flèche noire. C'est le premier outil de la barre d'outils. Il sert à sélectionner des formes et des tracés. Cliquez sur votre image vectorielle pour la sélectionner. Comme vous le voyez dans la palette des couches, la totalité de l'image est groupée. Elle est donc intégralement sélectionnée. Pour dégrouper votre sélection, allez à Dissocier objet, ou Commande-Maj-G sur un Mac ou Ctrl-Maj-G sur un PC. Vous pouvez maintenant sélectionner des éléments spécifiques du dessin vectoriel. Cliquez sur une des formes de la matière cérébrale rose pâle. Il s'agit d'un tracé composite, qui contient plusieurs tracés. Il fonctionne comme un seul tracé et tout ce qui est rose pâle est donc sélectionné. – Vous voyez l'étiquette correspondante dans la palette des couches. Vous pouvez dégrouper ce tracé composite avec la commande Objet > Tracé composite > Dissocier.

    6. Palette des couleurs.
    Sélectionnez une des formes de la matière cérébrale rose pâle en cliquant dessus. Sur la droite de votre écran, vous pouvez accéder à la palette des couleurs. Si elle n'est pas affichée, allez à Fenêtre > Couleur > Couleur. Affichez le mode Couleur souhaité en cliquant sur le menu déroulant, en haut à droite de cette palette. Sélectionnez un mode Couleur.






    Dans cet exemple, j'utilise CMYK. Pour modifier la couleur, utilisez les glissières. Cliquez sur la barre des couleurs en bas, ou double-cliquez sur la nuance Fond dans le coin supérieur gauche. Je choisis d'augmenter la valeur Y et de mettre cette forme en jaune. Vous pouvez modifier la forme, en lui donnant un trait ou un contour. Cliquez sur la nuance Contour (derrière la nuance Fond) et donnez-lui une couleur.




    7. Sélection directe.
    L'outil Sélection directe est la flèche blanche dans la barre d'outils, sous l'outil Sélection. Cet outil sert à sélectionner des formes faisant partie d'un groupe, ou pour modifier des points d'un tracé. Cliquez sur l'outil Sélection directe, puis sur le bord d'une des formes de la matière cérébrale rose pâle. Les formes sont combinées dans un tracé. Illustrator affiche les points du tracé. Ils sont blancs parce qu'ils ne sont pas sélectionnés. Toujours avec l'outil Sélection directe, cliquez sur un des points. Vous pouvez déplacer le point sélectionné en cliquant dessus puis en déplaçant la souris. Vous pouvez aussi le déplacer avec de petits mouvements réguliers en appuyant sur les touches fléchées. Vous constatez que lorsqu'un point est sélectionné, ses poignées directrices sont affichées. Toujours avec l'outil Sélection directe, cliquez et déplacez les extrémités des poignées directrices.



    8. Sélection identique.
    Avec l'outil Sélection directe, sélectionnez une des formes de la matière cérébrale rose pâle. Allez à Objet > Identique > Fond et Contour. Cette commande sélectionne tout ce qui dans le document a les mêmes caractéristiques de Fond et de Contour que votre sélection. Par conséquent, toutes les formes de la matière cérébrale rose pâle seront sélectionnées.




    9. Pipette.
    La pipette permet de modifier la couleur d'une forme sélectionnée en reprenant une couleur déjà utilisée sur votre plan de travail. Après avoir sélectionné toute la matière cérébrale rose pâle, cliquez sur l'outil Pipette vers le bas de la barre d'outils, sur la gauche de votre écran. Toute la matière cérébrale rose pâle étant sélectionnée, cliquez sur la matière cérébrale jaune que vous venez de peindre, ou toute autre forme ayant une autre couleur que le rose. Maintenant, toute la matière cérébrale rose pâle doit avoir la couleur choisie avec la pipette.


    Ce court tutoriel vous a donné un aperçu des possibilités étonnantes qu’un fichier vectoriel dans Illustrator met à votre portée. Les images vectorielles sont remarquables par leur souplesse, leur capacité de modification infinie. Par conséquent, en apprenant ces techniques, vous pourrez télécharger des images vectorielles Bigstock et les adapter librement à vos projets. Bonne chance !

    Moulage et peinture

    Et si on passait à la 3D ? Je voulais mettre un peu de relief dans mes tableaux et c'est ainsi que j'ai eu l'idée de créer des moulages. Voici ma technique !

    Tout d'abord, il faut disposer du matériel suivant :
    1. Pour commencer, appliquez de la vaseline sur le buste de la poupée. 



    2. Découpez des morceaux de bandes plâtrées (environ 1 cm * 2 cm). Trempez les dans l'eau et appliquez les en les croisant sur le buste. Travaillez les au fur et à mesure avec le doigt mouillé.
    3. Un fois sec, décollez le moulage.


    4. Renforcez votre moulage en y appliquant du gesso puis une fois sec, du liant. Laissez le liant sécher.

    5. Appliquez de la vaseline à l'intérieur du moulage et faites y couler du plâtre.


    6. Attendez quelques heures pour que le plâtre soit bien sec et démoulez le.



    7. Le buste obtenu est alors très gras à cause de la vaseline. Appliquez dessus une couche de liant afin de pouvoir le travailler (peinture, collage, ...). Si le dos n'est pas assez plat, poncez le légèrement et appliquez y du liant pour éviter qu'il ne s’effrite.

    8. Maintenant, place à l'imagination et à la créativité ! Imaginez un univers de mode. Tout est permis pour atteindre votre objectif : peinture, collage de dentelle, tissus, ...


    9. Collez le buste sur une surface de préférence en bois. J'ai choisi un miroir avec un large cadre en bois.

    10.  Décorez votre miroir et appliquez du vernis brillant sur le buste ainsi que sur les différents éléments de décoration.

    11. Pour joindre l'utile à l'agréable, j'ai vissé quelques crochets sur le cadre qui peut maintenant servir d'accroche bijoux ou clés.





    Créa magazine, un webzine dedié à l'art et à la création


    Sur un seul et même site, Créa magazine regroupe tous les arts (peinture, sculpture, photographie, etc.) ainsi que toutes les passions créatives (accessoires de mode, bijoux, mosaïque, etc.).




    Chaque artiste et amateur peut ainsi, gratuitement, disposer de sa propre galerie en ligne accompagnée de sa propre auto-présentation. Il peut également, par le biais de ce webzine, publier dans la rubrique "Ateliers" une initiation aux internautes de sa ou ses propres techniques créatives et/ou artistiques.

    Créa magazine donne la possibilité à chacun d'utiliser ce lieu pour échanger sur des thématiques diverses telles que des petites annonces, des conseils, des coups de cœur, etc.

    Depuis quelques semaines, je dispose aussi de ma propre galerie que je vous invite à découvrir !